Comment réussir l’intégration d’un nouveau collaborateur ?

L’intégration des nouveaux collaborateurs est bien plus qu’une simple formalité. En effet, l’étude du cabinet Mercuri Urval a démontré que 40 % des nouveaux salariés souhaitent mettre fin à leur période d’essai. Évidemment, une mauvaise intégration n’est pas le seul facteur de démotivation, mais une bonne intégration des salariés permettra de conserver leur enthousiasme de départ.

Le pré-boarding : étape indispensable dans le processus d’intégration

Intégrer un nouveau collaborateur au sein d’une entreprise se prépare et commence avant que le salarié débute son contrat. Effectivement, il ne suffit pas de faire le tour des bureaux et de présenter le nouveau collaborateur à l’ensemble de l’équipe. Le processus d’intégration démarre à l’instant même où vous avez trouvé votre perle rare.

Pour montrer à votre collaborateur qu’il est attendu, n’hésitez pas à préparer en avance les documents administratifs relatifs à l’embauche d’un nouveau collaborateur :

  • Son contrat
  • Les documents de sécurité sociale et de mutuelle
  • La DPAE

Aussi, aménagez-lui son poste de travail. Passez un petit coup de chiffon pour nettoyer son bureau ou anticipez la commande d’un nouveau bureau si vous n’en avez pas. Un collaborateur qui arrive en entreprise et qui ne dispose pas d’un poste de travail aura le sentiment que son arrivée importe peu à l’entreprise et votre marque employeur en sera directement impactée.

Enfin, la pratique du mail ou du SMS est de plus en plus répandue. Si entre le recrutement et le premier jour du collaborateur, le délai dépasse une semaine, envoyez-lui un message pour lui rappeler les horaires d’arrivée, le dress-code, que l’entreprise dispose de café ou thé si tel est le cas. Cette attention qui peut paraître anodine, va transmettre une image de marque soucieuse de ses collaborateurs.

Comment réussir le premier jour de votre salarié ?

C’est le jour J ! Votre collaborateur commence aujourd’hui. Si votre entreprise a un effectif de moins de 20 salariés et que le télétravail est pratiqué, demandez à vos employés d’être présent ce jour-là afin de faire connaissance avec leur nouveau collaborateur.

Le premier jour de votre salarié est sans nul doute le plus important. La première impression que votre collaborateur aura de votre entreprise sera directement liée à votre processus d’intégration. Gardez-vous du temps pour expliquer à votre collaborateur la culture d’entreprise, son poste, ses missions, les valeurs de votre entreprise etc.

Le premier jour pour un nouveau collaborateur est toujours stressant. Une nouvelle entreprise, une nouvelle équipe, de nouvelles missions. Tant de facteurs qui peuvent influencer positivement ou négativement la motivation de votre salarié. C’est pour cela que le processus d’intégration d’un salarié est réellement important. Vous pouvez par exemple mettre en place :

  • Un starter pack
  • Un parcours de présentation avec vos équipes
  • Un parcours de formation
  • Un séminaire d’intégration
  • Un petit déjeuner ou un déjeuner d’équipe
  • Un point feedback pour récolter les ressentis de votre collaborateur

Actuellement, 65 % des entreprises n’ont pas de politique d’intégration. Toutefois, à l’heure où les recrutements sont de plus en plus difficiles, votre politique d’intégration sera un avantage concurrentiel non négligeable pour attirer mais surtout fidéliser vos salariés.

L’intégration : une pensée à long terme

Une fois que le processus d’intégration a été appliqué, votre salarié peut occuper son poste. Néanmoins, ce serait une erreur de penser que l’intégration de votre salarié s’arrête à cette étape. N’oubliez pas que la législation prévoit une période d’essai plus ou moins longue selon la nature du contrat de votre salarié et son statut.

20 %, c’est le nombre de salariés qui mettent terme à leur contrat de travail durant la période d’essai. Pour éviter de perdre votre nouveau collaborateur, prenez le temps de transmettre toutes les informations dont votre salarié a besoin. Une prise de poste implique de nouvelles procédures et de nouvelles méthodes de travail. De ce fait, il faut au minimum un laps de temps de six mois pour que le nouveau collaborateur intègre la totalité des processus et prenne en compte les objectifs de l’entreprise.

L’après période d’essai doit servir à consolider le lien employeur/employé afin de finaliser correctement la période d’intégration. N’oubliez pas de prendre en compte la personnalité de vos employés. Les plus extravertis se sentiront plus facilement intégrés que les personnalités introverties ou les personnes timides. Chaque personne est différente, les capacités d’assimilation et les méthodes d’apprentissage ne sont pas les mêmes suivant vos collaborateurs. Aussi, suivant la complexité du poste, la période d’intégration sera plus ou moins longue.

Enfin, les processus d’intégration doivent être plus flexibles et s’adapter plus rapidement au marché et aux attentes des candidats. Nous sommes dans une ère où ce n’est plus aux candidats à s’adapter à l’entreprise, mais bien à l’entreprise à s’adapter aux candidats.

Vos équipes ont un rôle à jouer

Un nouveau salarié intègre une entreprise où les équipes sont déjà faites. Vos salariés doivent être avenants envers leur nouveau collègue pour favoriser son intégration. En effet, même si votre processus d’intégration est bien défini, si vos équipes ne sont pas dans une optique d’intégration, le nouvel arrivant ne se sentira pas à sa place et aura plus de chances de rompre sa période d’essai.

N’oubliez pas que ce n’est pas à un nouvel arrivant de s’intégrer seul, mais à l’ensemble des membres de l’entreprise de le faire entrer dans le cercle !

 

 

Digitalisez votre paie

Découvrez NewDeal, une solution qui automatise votre paie et simplifie les échanges avec vos collaborateurs.

Partager cet article