Gérer la fin de contrat d’un collaborateur avec bienveillance

Malgré plusieurs tentatives, vous n’avez pas trouvé de solution pour que la relation de travail avec votre collaborateur puisse perdurer. De fait, vous n’avez plus d’autre choix que de vous en séparer. Rompre un contrat de travail peut devenir une source de stress non négligeable tant pour vous que pour votre collaborateur, notamment quand la décision n’émane pas de ce dernier.
C’est également une épreuve en tant qu’employeur ou manager car personne ne vous prépare à gérer ce type de situation.

Comment va-t-il prendre la nouvelle ? L’ambiance au sein de l’équipe va-t-elle être impactée ? Comment conserver une bonne relation avec mon collaborateur ?

Toutes ces questions sont légitimes. Pour vous accompagner dans ce moment difficile, voici quelques conseils qui peuvent vous permettre de de préserver au maximum la relation avec votre collaborateur.

Les procédures sont là pour vous protéger

Le respect des procédures légales va dans un premier temps permettre de vous protéger contre toute attaque en justice de votre collaborateur.

Pour conserver votre réputation et celle de votre entreprise intacte, il faudra bien vous renseigner sur les formalités à suivre. En effet, selon le type de contrat que vous avez signé avec votre collaborateur, les procédures et formalités diffèrent les unes des autres.

Aménagez un lieu propice à la discussion

Le lieu de réunion doit être propice à la communication. Si vous êtes constamment dérangé par votre équipe, vous ne pourrez pas vous concentrer sur la rupture de contrat de votre collaborateur. En toute logique, celui-ci aura un sentiment de dévalorisation puisque la confidentialité et l’intimité recommandée dans ce cas précis ne sera pas respectée.

Pour ces raisons, le choix du lieu de réunion ne doit pas être facultatif. C’est la première image que votre collaborateur retiendra de cet entretien.

L’empathie pour trouver les mots justes

Lors de votre réunion avec votre collaborateur, gardez en tête que vous annoncez à votre collaborateur son départ. Imaginez son ressenti pour pouvoir trouver les mots justes et lui expliquer votre décision.

Annoncer une rupture de contrat ne doit pas être une surprise pour votre collaborateur. En amont de votre décision, il vous faudra vous réunir à plusieurs reprises pour lui laisser l’opportunité par exemple de modifier ses méthodes de travail et rester au sein de votre entreprise. Il convient également de notifier par email un résumé de vos échanges sur ces points structurants.

Réunion de licenciement

Adaptez la fin de contrat au contexte

À moins que votre collaborateur ait commis une faute sérieuse, proposez-lui en priorité une rupture conventionnelle s’il est en CDI ou CDD. Dans le cas où votre collaborateur est en freelance ou en intérim, lui offrir un préavis d’un mois lui permettra de rebondir et de chercher un autre emploi. La perte d’un emploi est toujours un sujet anxiogène pour un collaborateur car elle impacte directement sa situation financière.

Privilégiez la communication et l’échange

La bienveillance envers un collaborateur passe également par la communication. Prenez le temps de lui expliquer votre position et votre ressenti avant de lui annoncer votre souhait de rompre son contrat. Une annonce trop brusque risquera de le braquer et vous ne serez plus en capacité de conserver un climat propice à la discussion.

Pensez à laisser votre collaborateur s’expliquer et poser ses arguments, tout en gérant le déroulé de votre entretien afin de pouvoir aborder l’ensemble des points clés.

Entretien préalable

Valorisez votre collaborateur malgré le contexte

Pendant toute la durée du contrat, votre collaborateur aura réalisé des tâches et des missions avec succès. Il est important de reconnaître ses compétences et le travail réalisé afin de créer inutilement des sources de tensions.

Retracer les points positifs d’une relation de travail va également permettre à votre collaborateur de ne pas perdre confiance en ses capacités, ce qui est important pour la suite de sa carrière.

Accompagnez votre collaborateur jusqu’à la fin

Dans la cadre d’une fin de contrat, votre collaborateur peut ne pas comprendre, se taire ou même se braquer.
Votre rôle sera, dans la mesure du possible, de l’accompagner et de faire en sorte que la fin de sa mission au sein de votre entreprise se passe le plus sereinement possible.

Certaines entreprises proposent parfois à leurs collaborateurs de choisir eux-mêmes leur calendrier de sortie et la façon dont ils souhaitent annoncer la nouvelle à leurs collègues. En effet, il n’est jamais agréable et valorisant d’annoncer que l’on a été remercié.

Enfin, si des missions sont toujours en cours, accompagnez votre collaborateur pour les mener à terme avant son départ. Prendre le temps de bien finir toutes les actions en cours sera bénéfique pour l’entreprise, et votre collaborateur sentira également qu’il n’est pas poussé dehors.

Mettez-vous à la place de votre collaborateur

Comment préféreriez-vous apprendre une fin de collaboration ? Gardez constamment cette question en tête afin de rester bienveillant face à votre collaborateur.

Digitalisez votre paie

Découvrez NewDeal, une solution qui automatise votre paie et simplifie les échanges avec vos collaborateurs.

Partager cet article