Jeunes talents : comment les attirer et les fidéliser ?

La première raison du succès d’une entreprise est l’équipe qui la compose. Le choix des salariés, est donc un enjeu majeur pour les entreprises. C’est pour cela que ces dernières sont plus que jamais à la recherche des futurs talents qui leur feront gagner en part de marché. Avec une concurrence accrue et la vision de la génération Y de l’entreprise, comment faire la différence pour attirer et fidéliser ces nouveaux talents ?

La chasse aux jeunes talents est une guerre sans merci

Les jeunes talents sont très sollicités par les entreprises notamment depuis l’avènement des réseaux sociaux. Par exemple, un développeur a une moyenne de trois demandes d’entretien par jour alors qu’il est déjà en poste. De fait, il devient de plus en plus ardu pour les chefs d’entreprises d’engager mais surtout de fidéliser la jeune génération à leur entreprise.

En 2017, 49 % des employeurs affirmaient avoir rencontré des difficultés à recruter certains profils contre 37 % en 2015 selon l’édition 2018 de l’enquête nationale de la société des ingénieurs et scientifiques de France de (IESF).

Ce sont dans les secteurs de l’ingénierie et du numérique que le recrutement et la fidélisation des jeunes talents sont le plus compliqués. En effet, selon Manpower, nous faisons face aujourd’hui à une pénurie-record des jeunes talents.

Une mutation des mentalités

Les jeunes talents sont souvent mal perçus par les employeurs. Effectivement, ces derniers pensent à tort, que la génération Y n’est plus intéressée et investie dans le travail.

Or, rassurez-vous, cette affirmation est fausse. Certes moins tolérants que leurs aînés, les millennials ont simplement une vision différente du monde du travail. La majorité d’entre eux pense même que le travail est une réelle source d’épanouissement personnel et 8 jeunes sur 10 se disent préoccupés par leur carrière.

Open space

Les clés pour attirer et fidéliser les jeunes talents

Nous ne sommes plus dans la phase où le candidat doit séduire le recruteur. La tendance est aujourd’hui inverse et vous devez mettre un point d’honneur à modifier vos techniques de recrutement face à une génération au comportement complexe.

L’entretien formel est hasbeen

Pour transmettre une image d’entreprise dynamique, vous avez la possibilité de créer un évènement autour duquel les candidats se sentiront valorisés. N’hésitez pas à allier ressources humaines et marketing personnalisé quitte à faire du cas par cas. La formalité des entretiens effraie de plus en plus la génération Y. Pour susciter leur attention, misez sur l’informalité comme l’a fait Amazon avec le « Amazon Campus Challenge ». Concours destinés aux étudiants de Master, cette stratégie fut un réel succès puisque 220 étudiants ont répondu à l’appel.

Autre exemple, Axa a créé des podcasts appelés « Elle Active » pour que les femmes apprennent à soigner leur image, à négocier leur salaire ou même des conseils pour créer leurs propres entreprises. L’idée de ne pas faire du recrutement frontal mais d’attirer les candidates indirectement a été un franc succès et a développé auprès des utilisatrices un sentiment de complicité avec la marque.

La rémunération n’est plus le seul facteur de motivation

Une rémunération élevée est certes un facteur engageant, mais ce n’est pas le seul. La globalité de la culture d’entreprise est également un levier pour favoriser votre campagne de recrutement. Vantez les intérêts de la mission, la valeur que cela apportera au candidat mais faites aussi le point sur les avantages qu’offre votre entreprise. Insistez sur la flexibilité des horaires, sur les RTT, sur la possibilité de faire du télétravail, sur les titres-restaurant et les chèques-vacances par exemple.

En d’autres termes, mettez l’accent sur les avantages que le candidat perdra s’il quitte l’entreprise.

L’univers des start-up attire et fidélise

On le sait, les jeunes générations sont particulièrement sensibles à l’environnement de travail. Canapé, baby-foot, yoga voire même une salle de sport privée sont devenue une normalité pour la génération Y. Le travail n’est plus perçu comme une charge mais comme une façon de vivre et il est entièrement intégré à la vie des jeunes. Pour créer la différence, proposez à vos candidats un environnement de travail collaboratif à l’image des start-up tant appréciées par les millennials.

Start-up

Le travail est une belle aventure

La taille de votre entreprise n’importe plus vraiment les candidats. Au contraire, ces derniers vont préférer travailler au sein d’une TPE ou PME plutôt qu’une grande entreprise si les missions ne sont pas à la hauteur de leurs attentes. Les jeunes talents recherchent une équipe humaine où ils pourront construire un réel projet. Les entreprises de petite taille et les start-up l’ont bien compris. Plutôt que de mettre en avant leur notoriété ou leurs image de marque, elles présentent leurs projets, leur technologie, l’équipe et la relation employeur/employé.

De plus en plus d’entreprises mettent également en place des formations en ligne pour challenger et faire évoluer leurs salariés. Si vous faites partis de ces entreprises, parlez-en aux candidats pour mettre en lumière votre volonté de faire évoluer vos équipes. En effet, les métiers du numérique et des nouvelles technologies sont en constante évolution et la nouvelle génération de travailleurs souhaite miser sur les formations pour ne pas perdre en compétences.

L’équilibre vie pro / vie perso

Les millennials veulent un vrai équilibre en leur vie personnelle et leur vie professionnelle. Devenir associé ? Non merci ! À moins que …

Garder du temps pour soi est devenu essentiel pour 47 % des salariés selon une étude réalisée par l’institut CSA. Ainsi, si vous proposez une politique sociale propice à cette attente vous aurez également plus de chances de retenir l’attention du candidat. Par exemple, lorsqu’un salarié doit finir plus tard que prévu, les entreprises ayant recours à une crèche d’entreprise sont très plébiscitées. Pareillement pour le télétravail. Cette méthode a fait ses preuves puisqu’elle augmente la productivité de 5 à 30 % selon vos collaborateurs.

Les codes des entreprises sont désormais bouleversés et le « new management » est en marche. Oubliez les structures trop rigides et proposez plus de flexibilité et de management horizontal. La confiance mutuelle entre salariés et employeurs sera bénéfique tant pour l’ambiance de votre entreprise mais également pour l’aspect financier !

Digitalisez votre paie

Découvrez NewDeal, une solution qui automatise votre paie et simplifie les échanges avec vos collaborateurs.

Partager cet article