Le télétravail : vers une meilleure productivité ?

Les chiffres du Ministère du Travail sont sans appel : 61 % des Français souhaitent faire du télétravail. Encore réticents à ce sujet, les employeurs ont bien du mal à accorder cet avantage à leurs salariés. En effet, selon l’Observatoire du télétravail, seulement 8 à 17,7 % des salariés ont l’opportunité de travailler en dehors de leur bureau.

Alors qu’en Europe le taux de télétravail s’élève à 20 % en moyenne, le Ministère du Travail encourage cette pratique pour répondre à une demande économique mais également sociale et environnementale. Malgré la loi sur le renforcement du dialogue social accordant le droit au télétravail, les chefs d’entreprises sont peu nombreux à autoriser ce nouveau mode de travail. Néanmoins, les employeurs auraient tout intérêt de pratiquer le télétravail pour augmenter la productivité de leurs collaborateurs.

Les open spaces : du rêve à la réalité

Les open spaces qui ont eu le vent en poupe  ces dernières années, ne sembleraient pas aussi idylliques que l’on aurait pu croire. Effectivement, selon une étude menée par Harvard Business Review, sur un panel de travailleurs interrogés, 45 %  affirmaient être régulièrement interrompue dans leur travail. De plus, l’entreprise SuperPayroll a elle aussi étudié la question et partage des résultats allant dans le sens de Harvard :

  • 86 % des personnes préfèrent travailler seules
  • 61 % affirment être déconcentré par leurs collègues bruyant
  • 41 % avouent que les réunions de dernière minutes chamboulent leurs missions

Enfin, selon la revue Philosophical Transactions of the Royal Society, obliger les salariés à se côtoyer quotidiennement et à travailler ensemble ne serait pas bénéfique, bien au contraire.

Le télétravail est un facteur de motivation

Autoriser le télétravail pour vos salariés est réellement bénéfique. En effet, le travail nomade augmente la productivité de 5 à 30 % selon les catégories salariales. De plus, vos salariés seront plus sereins puisqu’ils éviteront une ou plusieurs fois par semaine les bouchons, le bruit, le stress d’arriver en retard etc. De plus, selon le site internet economie.gouv, le télétravail réduit le taux d’absentéisme de vos salariés de 20 % !

Lors des entretiens d’embauche, l’octroie du télétravail est un facteur de motivation pour les candidats notamment les millennials. En effet, 47 % d’entre eux pratiquent le travail nomade une ou plusieurs fois par semaine.

Selon un témoignage, une quadragénaire, cadre en communication explique que le télétravail a favorisé sa productivité puisqu’elle n’est pas aussi souvent interrompu que dans les locaux de son entreprise. Aussi, elle reconnaît être moins stressée et fatiguée grâce aux 3h de trajet quotidien économisé trois fois par semaine.

Le travail nomade : les règles à respecter

Pour l’entreprise comme pour le salarié, le travail en dehors de l’entreprise doit être réglementé pour éviter toutes bavures. Par ailleurs, le salarié en télétravail dispose des mêmes droits qu’un salarié exerçant sa fonction sur son poste de travail.

Du côté employeur

La loi pour le renforcement du dialogue social a permis de simplifier la mise en place du télétravail. En effet, vous n’êtes plus dans l’obligation de rédiger un avenant au contrat de travail pour mettre en place le télétravail au sein de votre entreprise.

De fait, vous pouvez instaurer le travail nomade de trois façons :

  • Par un accord avec vos salariés, qu’il soit écrit ou oral (par mesure de sécurité, nous vous recommandons tout de même à privilégier la méthode écrite)
  • Par un accord collectif
  • Après avis du comité social et économique (CSE), s’il existe, vous pouvez élaborer une charte employeur

Afin de mieux gérer vos salariés, il vous est possible d’imposer certaines restrictions, comme par exemple interdire de travailler dans un café.

Le Code du Travail prévoit toutefois que si votre salarié en télétravail est victime d’un accident sur son temps de travail, cet accident est présumé comme étant un accident de travail.

Étant donné que le télétravailleur est un salarié à part entière de l’entreprise, vous devez le considérer au même titre que tout autres collaborateurs. En d’autres termes, vous êtes donc dans l’obligation d’informer vos salariés des restrictions dans l’utilisation des outils informatiques qu’ils ont à leur disposition, d’organiser un entretien annuel avec chacun d’eux et vous pouvez également fixer des plages horaires durant lesquelles vous pouvez contacter vos salariés.

En cas de télétravail permanent, vous êtes également tenu de donner la priorité aux travailleurs nomades de reprendre ou occuper un poste correspondant à leurs fonctions sans télétravail.

Si vous refusez la demande de télétravail d’un de vos collaborateurs, votre refus doit être motivé et justifié.

Du côté des salariés

Le salarié est tenu pendant sa période de télétravail de répondre aux objectifs de l’entreprise et de faire son travail au même titre que s’il était en entreprise. De plus, durant ses horaires de travail, le salarié ne doit pas vaquer à ses occupations personnelles. De même, lorsque l’employeur contact le salarié sur son temps de travail, ce dernier est dans l’obligation de répondre à son employeur.

Le télétravail est un choix et non pas une contrainte, sauf en cas de force majeure. Le salarié n’est donc pas dans l’obligation d’accepter le travail nomade.

Les bonnes pratiques du télétravail

Le télétravail est un réel avantage tant pour les salariés que pour les entreprises. Baisse du turn-over, augmentation de la productivité et réduction des arrêts maladie, le télétravail a encore de beaux jours devant lui.

Attention toutefois à veiller à ce que vos collaborateurs puissent conserver un lien social avec leurs collègues en limitant le nombre de jours de télétravail par semaine. Aussi, la frontière entre vie professionnelle et vie personnelle peut être mise à mal dû au fait que les salariés amenés à travailler de chez eux n’arrivent pas à déconnecter. Cela peut, à la longue, entraîner de réels risques psychosociaux.

La mise en place d’une charte de télétravail est donc un bon moyen de prévenir tout débordement de la part de l’entreprise et/ou du salarié !

Augmentez la productivité de vos salariés et pensez télétravail !

Digitalisez votre paie

Découvrez NewDeal, une solution qui automatise votre paie et simplifie les échanges avec vos collaborateurs.

Partager cet article