Recruter un salarié : combien ça coute ?

Le recrutement d’un salarié nécessite un coût non négligeable pour l’employeur. Souvent, quand un chef d’entreprise pense à recruter un salarié, ce dernier pense au salaire et aux charges patronales. Néanmoins, l’embauche d’un nouveau collaborateur doit aussi passer par le processus de recrutement et l’onboarding. Loin d’être évident, le calcul du coût du recrutement d’un salarié englobe le coût direct mais également indirect. Ensemble, décryptons le coût du recrutement d’un nouveau collaborateur.

Le recrutement : un budget souvent sous estimé

Quand un chef d’entreprise décide de recruter un nouveau collaborateur, il s’expose à des dépenses plus ou moins prévues. En effet, le processus de recrutement peut varier de quelques jours à  plusieurs mois si vous n’arrivez pas à trouver votre perle rare. L’évaluation du coût de recrutement paraît en général secondaire puisqu’il n’est pas directement lié à la productivité de l’entreprise. Les fonctions supports telles que la RH ou la comptabilité sont trop souvent écartées des coûts globaux de l’entreprise, quitte à mal évaluer les dépenses de certaines actions.

Or, dans le contexte économique actuel, il est devenu indispensable d’évaluer concrètement le budget de recrutement d’un salarié. De plus, pour des postes à responsabilités, les recruteurs préfèrent prendre leur temps et être sûr de la viabilité du nouveau collaborateur quitte à dépasser les budgets voire ne pas les prendre en compte.

Le coût du processus de recrutement

Pour mettre en place et réaliser le processus de recrutement, les services RH vont devoir mettre en place certaines actions telles que :

  • La préparation du recrutement suite à l’analyse du besoin
  • La réalisation et définition du profil candidat
  • La rédaction de l’offre l’emploi
  • Le choix du canal de distribution et la diffusion de l’annonce
  • La réception, l’étude et le tri des candidatures
  • L’envoi des réponses négatives et les invitations à un entretien d’embauche
  • L’organisation et le déroulement des entretiens
  • L’analyse des différents candidats retenus
  • Le choix du candidat
  • L’information au candidat retenu

Le déroulement de tout ce processus nécessite de la main d’oeuvre et du temps passé pour la réalisation de chacune de ces tâches. Pour calculer le coût exact du processus de recrutement, il va vous falloir prendre en compte, le salaire chargé de votre RH au prorata du temps passé, plus les cotisations patronales afférentes.

Si vous avez décidé de faire appel à un cabinet de recrutement, le coût du cabinet devra être pris en charge. L’avantage de cette méthode est la garantie de continuer le recrutement, si le collaborateur recruté ne vous convient pas. Le coût est généralement calculé en pourcentage du salaire annuel proposé au futur collaborateur, dans une fourchette pouvant aller de 10 à 20 % (Pour un salaire de 50 K€, les honoraires du cabinet de recrutement peuvent aller de 5 000€ à 10 000€).

Coût de recrutement

L’onboarding : des moyens humains pour fidéliser le collaborateur

Une fois que vous avez choisi le collaborateur qui travaillera avec vous, de nouveaux coûts entre en compte :

  • La rédaction du contrat de travail
  • La prise de rendez-vous pour la visite médicale si le délai de 5 ou 3 ans est passé
  • La préparation et l’organisation du poste de travail (achat de matériel informatique et fournitures de bureau)
  • Le parcours d’intégration du salarié
  • La formation du salarié
  • L’attente avant que le salarié soit rentable pour l’entreprise
  • L’attente entre le départ et l’arrivée du nouveau collaborateur si tel est le cas

Selon le Gereso, cabinet spécialisé dans les études RH, le coût estimé du processus de recrutement et de la phase d’intégration représente entre 15 et 25 % du salaire brut annuel de votre nouveau collaborateur.

L’erreur de recrutement impose un coût en plus

Si vous vous rendez compte que le salarié sélectionné ne fait pas l’affaire ou s’il décide de rompre sa période d’essai, cela ajoute un coût imprévu dans le budget alloué au recrutement :

  • La procédure de rupture de contrat : entretien, lettre de licenciement etc.
  • La réalisation des document administratifs tels le certificat de travail, le reçu pour solde de tout compte et l’attestation pôle emploi
  • La perte de productivité de l’entreprise due à la formation du collaborateur : ce coût est évalué au minimum à 1,5 fois le salaire chargé du salarié.
  • Le coût d’un nouveau processus de recrutement

Il est à noter qu’une erreur de recrutement nécessite un budget très élevé pour les entreprises. En effet, si l’on prend l’exemple d’un salarié ayant un salaire brut de 2 500 € mensuel. Au bout de deux mois, il décide ou vous décidez de rompre sa période d’essai. Le coût de recrutement et d’intégration est évalué ici à 6 000 € (30 000 € annuel x 20 % le taux moyen du processus de recrutement et de la phase d’intégration).

Pendant sa période d’essai, le salarié a touché un total de 5 000 € brut. En ajoutant les charges patronales d’environ 36 % cela fait un total de 6800 €. Il faut également prendre en compte budget dédié à l’installation d’un poste de travail, ce montant monte environ à 9 000 €.

La perte de productivité de l’entreprise due à la récente embauche du salarié est estimé à 1,5 fois le salaire chargé, soit (2 500€ x 1,5) x 2 = 7 500 €.

Vous l’aurez compris. Une erreur de recrutement peut s’élever à plus de 16 000 € sans compter la réalisation de tous les documents administratifs.

La pratique de la cooptation est de plus en plus sollicitée par les entreprises en quête de talents. Il s’agit d’un mode de recrutement consistant à recruter une personne recommandée et appartenant au réseau d’un de vos collaborateurs ou d’un de vos contacts professionnels. Cette méthode permet très souvent d’accélérer le processus de recrutement tout en le fiabilisant et donc de faire des économies. Certaines entreprises, dans un contexte de marché de l’emploi très tendu, indemnisent même leurs collaborateurs participant activement à la cooptation et faisant jouer leur réseau pour attirer de nouveaux salariés.

Coût du recrutement d'un salarié

Après le recrutement, le salaire

Si vous avez recruté votre jeune talent et que chacune des parties a décidé de poursuivre le contrat, votre investissement de départ semble porter ses fruits. Dorénavant, le salaire que vous versez à votre salarié nécessite des cotisations patronales de votre part.

Votre salarié touche un salaire brut auquel sont déduit en moyenne 22 % de cotisation salariales pour indiquer le salaire net. Néanmoins, vous ne versez pas uniquement le salaire brut, puisque les cotisations patronales varient entre 25 % et 40 %.

De ce fait, selon l’estimateur de l’URSSAF, pour un salaire brut de 2 500 €, chaque mois, votre salarié vous coutera 3 401 €.

NewDeal vous permet de voir le coût de vos salariés directement sur le bulletin afin que vous puissiez fluidifier la gestion de votre entreprise. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter notre équipe d’expert.

Digitalisez votre paie

Découvrez NewDeal, une solution qui automatise votre paie et simplifie les échanges avec vos collaborateurs.

Partager cet article