Tout ce qu’il faut savoir sur le recrutement d’un stagiaire

Votre entreprise se développe et est en pleine croissance. Pour allier augmentation de personnel et économie, le recrutement d’un stagiaire peut s’avérer être une solution idéale. Pour votre stagiaire, la convention de stage lui permettra d’allier la partie pratique avec l’aspect théorique de sa formation. Dans les deux cas, la convention de stage semble être une solution gagnante.

Recruter un stagiaire : pour quelles raisons ?

Quand vous décidez de recruter un stagiaire, vous pensez aux aspects économiques que cela va procurer à votre entreprise. Vous n’avez pas tort. Si le stage en question est supérieur à une durée de deux mois, une gratification de stage sera obligatoire (3,75 € par heure pour 2019).

De plus, un stagiaire a pu acquérir tout au long de sa formation des compétences théoriques. Il pourra donc les mettre en pratique au sein de votre entreprise pour parfaire son expérience terrain et participer au développement de votre entreprise. Le recrutement d’un stagiaire est aussi un levier pour analyser les compétences de l’apprenant. En effet, si vous avez dans l’optique de lui proposer un contrat à la fin de sa formation, la période de stage sera un bon moyen pour évaluer ses savoir-faire et ses savoir-être.

Enfin, le recrutement d’un stagiaire va permettre au jeune étudiant de mettre un premier pied dans le marché de l’emploi ce qui contribuera à son insertion dans la vie active.

Des démarches administratives simplifiées

Pour recruter un stagiaire, rien de plus simple. Soit ce dernier vient directement vous démarcher, soit c’est vous qui décidez de publier une annonce.

Un étudiant est venu m’apporter un CV

Vous avez reçu le CV d’un jeune apprenant désireux de faire un stage au sein de votre entreprise. Dans le cas où le profil vous intéresse, vous devez dans un premier temps lui confirmer votre souhait de le prendre en stage. Ensuite, l’école prendra le relais et viendra vers vous pour officialiser le recrutement du jeune étudiant.

Vous décidez de chercher un stagiaire

Dans la situation où le recrutement d’un stagiaire est de votre choix, vous pouvez aisément prendre contact avec une ou plusieurs écoles. Après avoir rédigé votre annonce, le service entreprise des écoles proposera votre entreprise aux différents apprenants à la recherche d’un stage.

Dans les deux cas, une fois que vous avez recruté le jeune stagiaire, ce dernier préviendra alors son école pour que cette dernière procède à la réalisation de la convention de stage. Celle-ci sera émise en trois exemplaires :

  • un exemplaire pour vous
  • un exemplaire pour l’école
  • un exemplaire pour le jeune stagiaire

De ce fait, les trois parties devront signer la convention de stage pour valider la période de formation en entreprise. Il vous faudra également définir un tuteur qui suivra la période de formation pratique tout au long du stage de l’apprenant. Cette obligation légale va permettre d’une part de faire évoluer les compétences du stagiaire, et d’autre part de maximiser la rentabilité du jeune apprenant au profit de l’entreprise d’accueil.

Quelques formalités

Combien puis-je prendre de stagiaires ?

L’accueil du nombre de stagiaire est régi selon l’effectif de votre entreprise :

  • entreprises de moins de 20 salariés : 3 stagiaires maximum (ou 5 pour les stages obligatoires)
  • entreprises 20 salariés et plus : 15 % de l’effectif

Quel est le statut du stagiaire ?

Le stagiaire n’est pas un salarié. De ce fait vous n’avez pas à procéder à la DPAE. De même, il n’y a pas de salaire à verser, ni de visite médicale à prévoir. Pour les stagiaires, les accords d’entreprises ou la convention collective n’est pas applicable. Enfin, concernant la journée de solidarité, l’apprenant n’étant pas compté au sein de l’effectif de l’entreprise, ce dernier n’a pas à effectuer cette journée.

Néanmoins, il est obligatoire d’inscrire le stagiaire dans le registre du personnel, et plus précisément dans la partie prévue à cet effet.

Le stagiaire a-t-il des congés ?

Comme ce dernier n’est pas salarié de l’entreprise, le stagiaire n’acquière pas de congés payés. Toutefois, dans le cas de paternité, maternité ou d’adoption, l’apprenant bénéficie, au même titre que les salariés, de l’autorisation d’absence prévue par la loi.

Cotisations sociales et protection sociale

Si la gratification du stagiaire n’excède pas 15 % du plafond horaire de la sécurité sociale, soit 25 € pour 2019, aucune cotisations salariales et patronales ne sont dues.

Concernant la protection sociale, si la gratification n’excède pas le plafond horaire de la sécurité sociale, l’apprenant bénéficiera de la protection du régime général. Dans ce cas, selon le décret 2006-1627 du 18 décembre 2006, la couverture sociale en matière de maladie professionnelle et accident de travail sera assurée par l’école.

Si la gratification du stagiaire est supérieure au plafond de la sécurité sociale, la protection du stagiaire sera assurée par l’entreprise d’accueil.

Digitalisez votre paie

Découvrez NewDeal, une solution qui automatise votre paie et simplifie les échanges avec vos collaborateurs.

Partager cet article